Se loger tout simplement

Le troisième salon de l’immobilier s’est tenu le samedi 14 et dimanche 15 mars 2020, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, à Cocody. Initié par la structure Mind’Ici, en partenariat avec le ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme. Cette édition avait pour thème : “L’innovation immobilière face au défi du développement durable”. Il a enregistré la participation d’une trentaine d’entreprises immobilières et de structures connexes.

Commençons par l’importance de participer au salon de l’immobilier

Oui il est important de commencer par là car une trentaine de professionnel, pour une 3ème édition, dans un pays dont la construction est une priorité absolue, disons nous les choses, c’est pas assez…

L’organisation des salons de l’immobilier prend une grande ampleur dans de nombreux pays. Ces événements riches en opportunités, offrent l’occasion aux professionnels du secteur de se faire connaitre. C’est donc un enjeu de taille pour l’excellence et le dynamisme du secteur. Plus encore en Côte d’Ivoire où de nombreux projets immobiliers sortent de terre.

Voici pour nous, quelques raisons de participer à un salon immobilier :

  • Assure une grande visibilité

L’endroit idéal de montrer les atouts et son professionnalisme. Ne soyez pas avare en budget dédié à la publicité. Donnez vous les moyens d’affirmer votre présence sur le marché de l’immobilier.

  • Permet d’élargir son réseau

Ayez une vision à long terme. Le salon immobilier s’ouvre avec son lot de curieux et donc de clients potentiels à votre portée. Une très bonne exposition vous permettra de proposer vos prestations et la possibilité de convertir certains prospects en clients. Au delà des clients, vous pouvez en profiter pour nouer des partenariats avec d’autres acteurs.

  • Avoir une longueur d’avance sur ses concurrents

L’endroit idéal pour analyse la force et les offres de la concurrence. Cela peut grandement vous aider à affiner votre stratégie.

Que retenir de cette 3ème édition ?

Evidemment était présent le gratin du secteur et des politiques parmi lesquels le représentant du ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme. Ce dernier a par ailleurs souligné que “Depuis 2010, le gouvernement a décidé de faire de la question du logement, une priorité majeure. Nous avons pour ambition de revenir à la location-vente, sans apport initial, afin de permettre à tous ceux qui n’ont pas de garanti bancaire, d’acquérir des logements”. Bonne nouvelle pour les ivoiriens.

 

Le Directeur général du logement et du cadre de vie, a par également exhorté toutes les structures évoluant dans le secteur, à faire preuve d’innovation. “Il faut innover, exploiter de façon efficiente les terrains, concevoir des villes durables, des plans de villes et des schémas beaucoup plus harmonieux. Avec des équipements de proximité, des espaces verts. Il faut pouvoir construire 500 000 logements sociaux, sans détruire tout le couvert végétal. Innover, c’est industrialiser la production”.

 

Dans le même sens, le conseiller technique du ministère de la Ville, a indiqué qu’il est fondamental de veiller à l’équilibre des villes. “L’immobilier doit intégrer les nouveaux paradigmes tels que le développement durable, l’harmonie et la symbiose architecturale. Nous devons repenser le mode d’habitations”, a-t-il affirmé.

Pour sa part, le commissaire général du Salon, Cynthia Lath, a indiqué que plus de 25 000 visiteurs sont attendus pour cette troisième édition. Bel engouement que BienChezMoi salue.

Commentez avec Facebook

Ces articles peuvent vous intéresser…

Partagez
Partagez